HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 54

JPEG (Deze pagina), 890.38 KB

TIFF (Deze pagina), 7.79 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

I IT WTITV °`°" er ··~‘ `T?" I- · .. ­«­­ «-W warm; ­.-r `,`` M ..a.a.. . ,r,r .
` . I- p · _ ‘ . i ’ 9 *5 V’<y · ‘_,h‘ ' r_ »A .
gi I .
FI Law ’
I ·- 52 -
y`? , Q v
» ty ä
Q I
l’r.
#1. I I
AUTOUR DES EVENElVlENT·S DE LA GUERRE
I, 1
II ‘

I L’IsIam de I’I’frique du Nord "
= z ,_; J Les combattants mdigenes et les mfluences exterieurcs i
lil 12 I
I l’armi les enncnns de la l*rance dite << uissance musulmane >> la
I G ’ r
· ” Turcuie et l`Allen1a<rne se résentent sur le terrain avec un a oint Ii
· .’_ l D A
j , ‘$ d`inHuence sur le caractère des musulmans de l`Alrique du Nord. V
`I Par des origines de nationalite, par sa liaison religieuse avec les
» ^ . r . jl
ig l« Arabes, ar la Jlace u elle occune dans la voie du ro<>‘res la Tur ure
_y Y I l ¤ »
I li *4 exerce I­·- quoi qu`on en dise ­- un veritable ascendant moral Sllf ses _ s
-·l coreligionnaires africains. · __
lr`Allemagne - alliée Si une puissance mulsumane ennemie de .la
Eg France - n`est pas moins interessée dans les questions islamiques en i;
Afrique, ou elle a notaminent des intèrêts ii revendiquer au Maroc. -
ri R: { I
:’ Ces deux uissances nentrent donc as dans le cadre de la {
til ‘ ‘ ‘°
4· ll politique indigene par une propagande illusoire, elles v entrent avec
" I , . . . { II
I, iq des pretentions absolument positives. rg
I `_ Les événements de la Guerre ont créè de lus, de nouvelles
Ii ü« ga D l I
ï questions dans le monde musulman et ces questions ne semblent pas
SQ trouver de sitót une solution ii la satisfaction de la France. Elles se
It" , , , _ , >`
I _ representeront peut-etre sur le tapis apres cette guerre et les musul­ ,;
ä E ·.,-· . r . , . . . . 9
_ ’I mans remis a ce moment dans le cours liabituel du re ime admirnstratil I
I. , ‘ ` ¥ 5;
= PIFIA et ar consè uent moins ervertis ar les Batteries laites autour du ï
. lx a v gp.
q ’I << lo alisme >> se remettront d'eux-mêmes à eser les clioses avec une
‘·J al
~,»i,_· retlexion qui s`étendra davantage sur les intérêts qu`ils peuvent tirer A
i·*`Il·I de l`entrée en scène de l`Allen1a ne et de la Tur uie.
pv, I ;.
W" i . w . . I J
I'§·Fl.i ll sensuit tue la Drance dans la ol1t1 ue musulmane u elle a 4-
; yrltè ä l E;
.·’ I faite au ré de sa fantaisie endant rès d`un siècle, se trouve désor­
I" J ’:
zg il I mais serrée entre deux puissants {acteurs -­­ l`action germano-turque ­-
I: L · · · I
I I; I . ayant en mams les meilleurs enjeux pour gagner les sentiments 9
musulnians. ­
I ,: I.
I s » I .
äl wi.?
Za · l
` ïëïil A, I ,
i u r._· I ’ .,Q ‘”‘ ” ’ s·`I I ‘ *’