HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 49

JPEG (Deze pagina), 833.92 KB

TIFF (Deze pagina), 7.76 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

I r
W 47 · R Y E
es. Ce qui est certain c`est que pendant la première année de la
El gg guerre, nous n'avons vu fi aucun moment Vombre d'un mambrmt sur {
Jar toute l`étendue du front de France. Nous nous occupions nous­mêmes, lr L
ait i tant bien que mal, à. couvrir de terre ceux de nos eoreligionnaires qui, I-
ul~ partout ou ils sont tombes, ont satisfait seuls ii la plénitude de leurs XL:
ni- devoirs envers la Divinite, sauf ii ceux de creuser ren/s des trous pour ,
s`y mettre, sezzls aussi dedans.
tm Oui, nous voudrions savoir ii quel moment des [mams out ete
de appelés au front, puisque dans notre secteur qui comportait de forts ‘
€l_ contingents algériens, je servais moi­même d`Imam malgre les doutes ­
Sur , qtfaïlfectait l`insolent Tordjman sur ma qualité de musulman, et je
md présidais aux enterrements de nombreux tirailleurs?
>m_ Les auteurs de la << Replique >> voudraient-ils des preuves?
·i‘ ,_ _ I *..c|,gj
.3] Qu ils aillent done compter le nombre des sepultures que nous
· ‘ * ' , , _ , . _ r 5
de i. avons amenagees entre musulmnns, dans nos moments de repit, pour pg,
été . ceux de nos eoreligionnaires qui nlcwzzbzzf, jmrf0uz‘ az? ils Zl0777d/IZIW//,
Eg F safz`.s‘/éïz`rv sezrlx al vuile /J/ef/IZIZIZIIIIU quand la mitraille les friuchait dans
’ ‘ • " ` ` . , ` .. ` · 5.2 "
icq L; les parages de bzunt­ Leger, de ( ompiegno, de ”f racv ­ le ­· nl, de
~ ES . ` . i ,` . , ­ ­ ' _ ·3
(SS Baillv, de bamt­NIarc et dautres heus que le fordpnan et ses eollal>o­
~ ­ r ti ’ ., . . _, rr
t ‘teurs ont oublie de visitert).
ie ; I. fd ·
Ide l"0.rtial interprète d'une cause ingrate! lat les deux auteurs lmans
de lu << Replique >>, qui ont tant ehanté les louanges de la France, ont fi
C > Oublió qu`ils doivent à ma brochure sur lf/x/mu a’mzs /`arm¢‘e _/Bomzçzrfse ,
De Ia position qu`ils occupent aujourd`hui!
` Ei i·a_
la lf _ __ _,
oin , , _ _ , . , . .
reg I" F) ·I<.' IIFIIS ICI, lil] Il0lll (IPS [Il'it1lI(^lll'H t()ll1l.>€S, il l'(‘l1tIl't’ UI) JLISIZB IPIIJLII (IC
' ` §, l'CC0llIIülSSäII(T(‘ nu Doeteur Puulinc, du 7<· regiment de- tirailleurs - affecté al cv
êm corps comme docteur venu dn·e«;u·in«·iu des iiiénients de Fi-znire ·- qui, reiutnnt
ons courageuseiiient lu inenmlitó de nos «·;idr<»s hnbitueis, zi dt·ploy«'~ un dévouemeut hifi
in- . · · W · · · V. , . * il
qui gagnn prot'ond«»inen1 nos i­uein·s_ Le Doeu·in· Puuliae, intl«·p«·nd;uninent dr srs pu
de soius consriencieux, est le preniier o1‘fit·ier t'r:im·ais qui pril l`initi:1live dans Iv
>ti'€ S€ClL€‘1l’ 132 de resvrver des cnrres pour Vinliuinaifion des in<lig‘C·ues, de la coufeciiou
Qut ii (ICS IIOHSFS., (Ill l2lVi·lg't‘ el (ll) l`(‘l\'()l()[)pt‘li1l*lli I'ltl,l(’IS LIE5 CUFP5, LKIUSI L[ll¥‘ £lt‘$
que iuscriptious ii graver sur les sepultures.
ME
2 iïlè
M ii
'T I"
· iii
8 » *3 lift
UL;
Our té
IES . ._. {Fi;

, lil iiä
S la ter
1 wel
,4% lräl

il
F'?
iii

I IF" Y; ‘‘`‘ S ``'`‘‘ "’ `’^’ ’f"j_jj_;; ;;,_‘; ‘'`’ J ,L... :i<¥=" · u u r » ­ ·~ · ::·=¢J5r§‘ï`;­ IFF-
" `’‘· «~ ;L_, " "’ë`Tï4 " wt ` , , :..»=·~ e ” gj , V _ l t _ W A