HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 40

JPEG (Deze pagina), 824.73 KB

TIFF (Deze pagina), 7.75 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

le gg i -
i i‘ ir; - i
, , - o8 - i-
1 i iä
‘ ~».` l de l`avancemen1. des otïciers indigènes, il lui a ete fait cette réponsc
rt L`;‘ï_ L - categorique : << Les officiers indigenes sont appeles generalement à
Q _ ‘ terminer leur carrière dans le grade de lieutenant. Exceptionnellement,
Li I et à titre de services particulièrement signales, l’officier indigène
l 'lQ pourra être promu au grade de capitaine indigene, sous reserve que
Vadministration de l’unite ii laquelle il sera affecte en sera de droit
L i q assurée par le lieutenant français en premier qui lait partie de cette
L - unite. >>
‘ W ­ ` . · . . . . ii
ip E . Drole de mecanismel Le << plus capitame >> des deux n’est pas ;‘
F { {-· celui qu`on pense. Kg
‘ On verra peut-être un capitaine indigène avec trois beaux galons
.;f 1 ; ‘ ` _ , ., , , S?
Lg; 1 3 aller a l’exercice avec ses was pour l`effet du dehors; a linterieur de
iz ll la caserne, ce capitaine et sa compagnie devront se soumettre au ig
jr f; N regime autoritaire du lieutenant­administrateur, qui a seul qualité de
S » ‘ 2 . . . . . ië
ill ï= ig representer la loi dans toutes les circonstances. Cest tout simplement
g l Q- burlesque qui ne se rencontrc dans aucuneïautre armee du monde.
‘ l il
‘ *
il ‘; 4 lfarmee bronzee et les grades indigènes sont lixes sur leur role.
- ’·* 1 , . . A . YP
gg gy lls servcnt tout simplement de manocuvres de peine, au memc titre
i que les ouvriers indigenes qui travaillent dans les chantiers des colons
_. l ou dans les usines de France. Les patrons qui surveillent les deux
· l" g categories cl`ouvriers se retrouvent dans l’une ou l`autrc usine ; la
. ’ • . . . . , . . *
­‘ ; difference est que le colon qui arbore un kebi devient plus arrogant si
äl L i parce que arme d`un revolver ou d'un fusil, il entend estampiller son
ïïê i .. 4 * autorite avec des gestes rigoureux pour conlirmer cette lois sa superiorite
-T= ¤ i ‘ . A
w i; t L dans toute la metamorphose de son etre. x
i, r J.
i ii · ; " Ii
i- F$..­‘ ·
ii ·_<§ Z ,
>
.·f ‘ .‘L§
i· l il `L
E-Ԥ" FX L
li' ·.
"Qè i" t
i g ` ëi
¤"§_ ·» ‘% Vi
‘l·
l ii . ii
i L

'J! Q ;, 5
`ll °` ,° i si
!¥ i l ·i
·> 0 i gi
is- ‘ l ii
*2; vr
il iï;. .
‘ "L l. 2 I
l «
{V A . ` Nqvn
` "· _ Q, _ , Y. . . . -- · . - - Y Y- Y ·= = ~ Y_ i ~ ‘ _; ‘ L" " `ïè l"";";'” L
Y‘Y· " - ~·~ . Y LL