HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 38

JPEG (Deze pagina), 922.56 KB

TIFF (Deze pagina), 7.75 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

y t A`?. .­. V ·4 V »· T N, `, _~ «. se L ;. ?;··»·.;,•» ­§~«.;·«,.;.,«_·,­¤,»ïzrïwsauxmw;»g:`>ytt•·s«`ï仑i·io¤«>.«q¤?(<§·­·:.»nl& ¥¥~YïZ‘»··:­·§•`>•~·j·»4•lj.‘·•‘~ïï:gL•· wfëänvl‘ff`¤·~jYg­­¢•g-v$•q¤•€5-··-¤11,q__a~q,«­·­y­««;­;­ -7 -« - _ at?. ; . , T e Y Y ra a . _ >
lx l · c ‘
‘ i· ,l3‘* i l
s i
‘. l ~­ 36 -
ë fl '

l r. 5
is ga _ Y ’
ez A
LES GRADES lNDlGENES DANS L’ARlVEE INDIGENE
,5 ge ; lous eeux qui connaissent les troupes indigenes de l'Afrique du lj
·x" r~ êe l . , . . . .
W5 W i Nord ont pu se rendre compte de la miserable situation qu1 est faite {
*’, Q lx ; aux grades musulmans. Cela provient de l`esprit du role general que le ;,
Y; J r gouvernement affeete a Vorganisation de ces troupes, role qui, s`il n`est
· 'i , ‘ ` . . . ` ë*
M l li ‘ pas deerit en toutes lettres clans les textes, repose du moins a peu ;_
’ i " 2 , ' `,
, 5 K pres dans ee programme : j?
galê a Mettre sur pied de gros eifeetifs de soldats iudigènes par voie C
ik `, , . , . Q
i r p d engagements volontaires qu alimenteront, lorsque ces engagements ;‘
I viennent a faire défaut, les ressources de la eonseription (les appelés)
è ) afin d`avoir sous la main tels eontingents que le gouvernement juge à
_ l propos d`avoir sous les armes; porter l’effort du reerutement de préfe-
‘ »·‘ lf renee sur les hommes de la campagne et les montagnards kabyles, iv)
;,‘ dont le caraetère encore rusti ue se rête mieux aux exivenees de la
`«_ { mentalité des eadres français; entretenir dans ces elements, à titre de t>
’ lr propagande, un petit cadre de gradés indigènes, à nommer de preference
‘¥· · . · . . . . , r . . . . `Y
gt . l i parmi les illetres, eonformement a l`espr1t de la eolonisation française;
S`- = E resserrer enfin la subordination énérale des racles et soldats indidènes
· ¢` i i “ D ·;l
ï . ­ sous l'autorité directe de eadres francais très develo és eadres dont
Hg . , 1 ,i
rl lr; I- on eonnait deja les formules qu`ils mettent en application pour obtenir
FLY une servilitè automatique sur tout ee qui s`appelle militaire indigène. >>
w y ä l ‘
ij Autrement dit, il s agit de toute une armee d auxiliaires ou
ii el sim les soldats comme rades de tout ranv ont a eourber l`écl1ine sous
{Ei t_ g P b «
{ cette double discipline militaire et colonisatrice non seulement des
l offieiers francais, mais encore sous celle des autres Gradés inférieurs
ë .. je ’ D ig
l ui entrent a un titre ueleon ue dans la com osition des cadres
`=" Z` J?
f Wip europeens.
i . « . r 2
Nous savons de uis 8 aus ue le larancais est le maxtre
, 2,ll ` ’ ~l
w m ig; dans notre Ja *s; mais dans une carriere darmes ou tout est báti sous ”=;
äz; IG y "7
f~ E la structure des grades auxquels les réglements militaires attribuent, fi
? l cote des responsabilités, l'initiative et l`aut0ritó neeessaires, les gradés
._ _; indigènes n`en eonnaissent que la voie des responsabilites a eneourir
=• ‘·‘ . . lil
gx; ;· l dans l`exereiee de leurs fonctions. ïg
~l» l l`;
i ­ ai
gb .§ï·i J
it; hg
‘r "" Qi:
i Fï.·i ? ` N
= {P ë
M- ‘*‘Y;‘«rl« ‘ .;
xd ·V'f°‘£à€_i li m ` _ ua I > V ` v > )_“ t / · , , ,. . ,.,eY Ww .' Y _ ~ · -~ » -«··-·--~-~-· - - j ·~·· ··· , *"· · " "" " "" ‘ ï"'" ‘ ;"°"";`/ `-`
ç- was e ‘"` ‘ """‘ '¥”=w‘ e~· e’e‘e er