HomeLes soldats musulmans au service de la FrancePagina 28

JPEG (Deze pagina), 966.83 KB

TIFF (Deze pagina), 7.79 MB

PDF (Volledig document), 69.89 MB

gr ’ ` " "’Y`Y`v` '’Y` ' TW "' " ' 'V K _` " "I · ' _ I :~1` g‘, s.·;j:èï;=«. ·g_."ji--_«
E I
­- 26 -
desormais l`autorite se mirent naturellement en devoir d`imposer leur
_ entree en scène. ll fallait des manifestations cxáóricurcs pour accroïtre
leur ascendant aux yeux des Marocains, non encore habitués à l’ancre
ip doree de la gracieuse coloniale. A cet effet, les gradés et vieux soldats
' algeriens qui faisaient partie des escortes d`honneur ou comme attachés
aux services des bureaux administratifs, furent invites à reprendre le
. service dans leur corps. On en voulait pas de carte mmwzzisez (,gmzz`zza.
g _` Et partout, du Maroc occidental au Maroc oriental, on ne verra
desormais les nouveaux gouverneurs qu`escortes de roniiants pelotons
de cavalerie senegalaise, cette arme si chère au general Lyautey.
Les ./Vzzs et leurs chefs subirent dans cette nouvelle situation une
a’cxcwzZt· vraiment trop brusquc. Cest a ceux-la que reviendront
dorenavant les excursions les plus fatiguantes et les eorvees les plus
i ennuyeuses.
Et les Senegalais de repeter au milieu de leurs smalas dans les
pj; danses nocturnes «Y a bon Maroc l »> Aux veux des Marocains, les Q,.
premiers envahisseurs de la C/zaazmz qui ont le malheur d’être blancs t
x-al ou bronzes, ceux enfin qui eurent 51 supporter les premiers cliocs de la
t penetration, viennent de subir une disgràce incomprehensible.
Les faveurs d`installation et de menagements que l’on accorde
·-lp O? . generalement aux Zouaves au Maroc sont, disent-ils, des signes logi-
ques de la solidarite qui existe entre Français. Mais les Noirs, venus
" apres les Blanes, a quel titre les a-t­on rehausses au detriment des
A _ Algeriens. ·
f l .
Tout sexplique.
E Le programme du general Mangin qui a trouve de gemereux
çt chapitres dans le budjet français n`a pas ete precisément d`une prepa-
, ration pour le Roi de Prusse
gäl Les redacteurs arabophobes des feuilles de haine de l`Algerie
gg avaient mene une violente campagne contre les Arabes. On a encore
présente a la memoire - à moins que les musulmans oublient si
facilement, comme toujours - cette nefaste doctrine ou André Servier
et consorts avaient signale aux electeurs de MM. Cuttoi et Thomson,
{ qu`un fàcheux panislaniisme avait glisse en Algerie par les confms de
Vligypte. et qu`une bonne partie de l'elite musulmane d’Algerie se
redressait avec une mentalite intolerablc. Si la population indigene
civile est desarmee, avait­on projeté, 150 ooo de leurs correligionnaires
rei sont soldats et armés de beaux «Lebel>> qui, dans un de ces reveils de `
fanatisme arabe, pourraient prendre pour point de mire les dominateurs
de l'Afrique du Nord eux­memes !...
er i ‘

T . ,i m i