HomeDeutschland schuldig?Pagina 39

JPEG (Deze pagina), 917.62 KB

TIFF (Deze pagina), 6.27 MB

PDF (Volledig document), 222.91 MB

­ 27 ­
m€¤t_b€lg?7 Quant au Gouvernement autrichien, il attendit jusqu’au 28 aoüt
Sacmügïëlït pour déclarer la guerre à la Belgiquel); mais, dès le milieu du
ms d@v¤¤"S mois, «les grosses batteries à moteurs envoyées par l’Autriche ont
ment bêlgê Y prouvé leur excellence dans les combats autour de Namur» ainsi
moyêns BH que cela résulte d’une proclamation du Lieutenant-Général allemand
_ ï qui commandait à ce moment la place forte de Liège dont venait
MGBBIEIQUS ” de s’empa1·er les troupes allemandes 2). La participation de
FS ")· . l’Autriche-Hongrie à la violation de la neutralité belge s’aggrave
allcmandes done du fait qu’elle a commencé d’y prendre part sans déclaration
ses passe- , de guerre préalable.
L la France j B. Luxembourg. -- La neutralité du Luxembourg était garantie
defense de par l’article 2 du traité de Londres du 11 mai 1867. La Prusse
2 pretexte ‘, et l’Autriche étaient au nombre des Puissances garantes. Le 2
» Bêlglque, * aoüt 1914, les troupes allemandes pénètrent sur le territoire du
vernement , Grand-Duché. Le Ministre d’Etat, M. Eyschen proteste aussitöt
·sat1ons_ de énergiquement3).
MTB d°lEtat Le Gouvernement allemand allégua «que les mesures militaires
agressives étaient devenues inévitables parce qu’on avait reçu des nouvelles
Allemagne dignes de foi, d’après lesquelles les forces françaises étaient en
> ,, Ch1ïf0I1S ‘f marehe vers le Luxembourg». Cette allégation fut aussitöt démentie
chancelier ¥· par M. Eyschen (dépêche au Ministre des Affaires Etrangères
ams, muts d’Allemagne, 2 aoüt 1914).
ne commzt
zt-être deja T Conclusion.
’P’ï€SC"’P‘ , La neutralité de la Belgique, garantie par les Traités
Ffmmts dé { du 19 avril 1839 et celle du Luxembourg, garantie par le
L”x€m` . Traité du 11 mai 1867, ont été délibérement violées par
`8F“"”°”$ l’Allemagne et 1’Autriche.
md cn est
b suprême, Folgt:
" _' CHAPITRE Il.
Violations des Lois et Coutumes de la. Guerre.
ajor alle- ë
a France, (llfaerfetguug.)
?"°V°‘l“€I` sïnmmiïiinu für bie ïeititclluug ber: ääcrautmnrtläcfgfeit
*P"Ct"I` le bev urfyehev bcê micgcê mtb bic aufgucrlegeubcu Gtrafeu.
Smet? het S-ïummiifinn.
llm 5u untarïucfgen, met in ïaieïem Rriege alê baranttnnrtlicb
anguïaben tft, bat bie Qäorfriebenêïunïetcng in ibter êïêniïïigung nom
25. iïunuar 1919 (äàrutoïolï äïtr. 2) Bcïcbluïïcn, eine: auê 15 älJEit=
gliebcm Beftebenbe Rnmmiïïiun cinguïeeen, mtb gmcrr auêä je gmci
3hstags' _ 1 Livr i nv 77.
ig md das 2; Livrèb ii, no 104.
3) Livre Jaune nv 151.
{