HomeDeutschland schuldig?Pagina 36

JPEG (Deze pagina), 950.69 KB

TIFF (Deze pagina), 6.30 MB

PDF (Volledig document), 222.91 MB

{ J
[U1 l
iw _ sg __ 1
E lj? I
E M
i QV sur le pied de paix renforcé et en informait les Puissances garantes
de sa neutralité, ainsi que la Hollande et le Luxembourgï). Dês
g;. le 31 juillet, le Ministre de France à Bruxelles, en venant informer
l le Ministre des Affaires étrangères de Belgique de ce que l’état de
i ïïg. guerre était décrétée en Allemagne, lui faisait spontanément la
lig; déclaration suivante: «Je protite de cette occasion pour vous
g déclarer qu’aucune incursion des troupes françaises n’aura lieu en
§ gj Belgique, même si de forces importantes étaient massées sur les
{ frontières de votre pays. La France ne veut pas avoir la
lu il, responsabilité d’accomplir vis-a-vis de la Belgique le premier acte
d’hostilité. Des instructions dans ce sens seront données aux
i jj Autorités françaises2)>>.
l ig Le 1°*` aoüt, l’armée belge est mobilisées).
l iii Dès le 31 juillet, le Gouvernement anglais avait demande aux
g ff? Gouvernements français et allemand, séparément, si chacun d’eux
§ QQ était prêt a respecter la neutralité de la Belgique, pourvu qu’aucune
EI, Puissance ne la violatf). En informant, le jour même, le Gou-
vernement belge de cette décision prise par le Gouvernement bri-
a;§; tannique le Ministre d’Angleterre ajoutait ces paroles: «Vu les
­ i traités qui existent, je suis obligé d’informer le Ministre des Afiaires
W étrangères de Belgique de ce qui précède et de dire que sir Edward
i Qüi Grey présume que la Belgique fera tout son possible pour maintenir
sa neutralité et qu’el1e désire et s’attend à ce que les autres
. ,‘,; " Puissances l’observent et la maintiennent5)“.
La réponse immediate et absolument nette du Ministère des
1 °ï§ Affaires étrangères de Belgique füt que la Grande-Bretagne et les
‘ autres Nations garantes de Pindépendance de la Belgique pouvaient
être assurées que celle­ci ne négligerait aucun effort pour maintenir
ye sa neutralitéö).
Xi Le même jour, la question annoncée par 1’Angleterre était
if posée ofticiellement par elle à Paris et à Berlin.
, La réponse faite à Paris fut catégorique: ,,Le Gouvernement
E `E3; français est résolu à respecter la neutralité de la Belgique, et ce
n’est qu’au cas ou une autre Puissance violerait cette neutralité,
L ,;fj que la France pourrait se trouver dans Pobligation d’agir autrement
ik dans le but d’assurer sa propre défense’).“
En même temps, c’est-à-dire dès le 1*** aoüt, le Ministre de
vl? France à Bruxelles fit au Ministre des Affaires étrangères de Bel-
Y ` gique la communication suivante: ,,Je suis autorisé à d’éclarer
ri. 1) Livre Gris I, n° 8. ‘
2) Livre Gris I, n° 9.
.5 3) Livre Gris L n° 10.
‘Q 4) Livre Gris I, n° 10.
` 5) Livre Gris I, n° 11.
3 G) Livre Gris I, n° 11.
Y, 7) Livre Bleu, x1° 125.
i
·ä2l‘
XH; -