HomeDeutschland schuldig?Pagina 31

JPEG (Deze pagina), 949.43 KB

TIFF (Deze pagina), 6.24 MB

PDF (Volledig document), 222.91 MB

... 19 ..
‘ribunal {L Le 29 juillet, Sir Edward Grey prie la Wilhelmstrasse de
1 ,,vouloir bien proposer n’importe quel moyen permettant aux quatre
heures g Puissances de combiner leur influence pour empêcher la guerre
serbe, entre l’Autriche et la Russie"1). L’Allemagne est donc priée de
g dire, elle même, ce qu’elle desire 2), mais sa reponse est evasiveg).
Baron E Ce même jour, 29 juillet, le Tsar telegraphie a Guillaume II
zait pas pour suggérer de soumettre le problème austro-serbe au Tribunal
rade et de la Haye; cette suggestion, dont il n’y a du reste pas trace au
uverne­ Livre Blanc allemand, reste sans reponse. Le fait a ete revele
atre de _ par le Messager Officiel de Petrograd (janvier 1915).
n, qui E Dans un compte rendu date du 31 juillet, la legation de
Cozlöml, q Bavière se declare convaincue que les efforts de Sir Edward Grey,
rice de _. pour sauvegarder la =·paix, ne pourront pas arrêter la marche des
de joie evenements"·).
juillet, Depuis le 21 juillet, la mobilisation allemande avait commence,
l’armee H d’abord par le rappel d’un certain nombre de classes de reserveä),
dispose I puis d’officiers allemands en Suisseö), enfin de la garnison de Metz,
· le 25 'uillet". Le 26 'uillet la ilotte allemande avait ete ra Jelée
I d N J ` 8) l » Pl
Em vug l G 0I‘VGg€ .
b dg la j L’Entente n’en continue pas moins ses efforts conciliateurs;
d’jmgI~- , mais le Gouvernement allemand fait systematiquement echouer
sguig q toutes ses tentatives. Alors que, le 31 juillet, l’Autriche, pour la
u première fois, acceptait de discuter avec le Gouvernement russe le
H délaj 1 contenu de la note serbeg) et que Pambassadeur d’Autriche-Hongrie
goucêrt recevait l’ordre de ,,converser" avec le Ministre des Affaires étran-
tm dg- g gères de Russie, l’Allemagne rendait toute negociation impossible
i en adressant son ultimatum à la Russie. ,,ll n’aurait fallu qu’un
quatre signe de Berlin pour decider le Comte Berchtold à se contenter
[talige) d"un succes diplomatique, ecrit le Prince Lichnowslry, et, à. se
Gfusee) declarer tranquillise par la reponse serbe, mais ce srgne na pas
dtmge: « ete fait. Au contmvlre, on 0i poussé à Za guew·e"1°).
mm à Cependant le 1"*’ aoüt, l’Empereur d’Allemagne adressait au
Roi d’Angleterre un telegrammeu) contenant la phrase suivante:
t avec ,,Les troupes, sur ma frontière sont en ce moment arrêtees par
ordres tele ra hi ues et tele honi ues dans leur marche en avant
ee ·. is ___"_`"" '
mm 1) Livre Jaune n¤ 97; Livre Bleu n¤ 84.
._ 2) Livre Bleu n<> 111.
ä 3) Livre Jaune nos 97, 98 et 109.
4) Second rapport du Comte Lerchenfeld, plénipotentiaire bavarois à
{ Berlin, publie par les soins de Kurt Eisner.
gl 5) Livre Jaune no 15.
*, _ 6) 23 juillet, Livre Jaune no 60.
· ”’) Livre Jaune DO 106.
If 8) Livre Jaune 110 58.
9) Livre Bleu n<> 133; Livre Rouge no 55.
10) Memoire Lichnowsky, p. 41.
H) Livre Blanc Allemand, Anlage 32. Livre jaune. Annexe II bis, n¤ 2.
vi 2*