HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 9

JPEG (Deze pagina), 529.43 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

... 7 ...
« fense et de la protection de mes troupes. Mon
« coeur saigne quand je vois que pareilles me-
« sures ont été rendues inévitables, et quand
« je songe aux innombrables innocents qui ont
« perdu leur toit et leurs biens par suite des
« faits criminels en question. »
Ce télégramme fut afiiclié en Belgique, par
ordre du Gouvernement alleniand, le II sep-
tembre. Des le lenclemain, I2 septembre,
Mgr l’Evêque de Namur clemanda à être reçu
par le Gouverneur militaire de Namur et pro-
testa contre la réputation que S. M. l’E1npereur
cherchait à faire au Clergé belge; il aiïirma l’in­
nocence de tous les membres du clergé fusillés
ou maltraités, et se cléclara pret à publier lui-
‘ même les faits coupables que l’0n parviendrait
à établir. ,
L’ofï`re de Mgr l’Evêque de Namur ne fut point
acceptée et sa protestation n’eut point de suite.
La calomnie pouvait ainsi suivre librement
son oeuvre. La presse allemande la fomentait.
L'organe du Centre catholique, la Kölzzisc/ze
Volkszeitung, rivalisait de cliauvinisme avec la
presse luthérienne, et le jour ou des milliers
de nos concitoyens, ecclésiastiques et laïcs, de
. Visé, d’Aerschot, de Xäïesemael, de Herent, de
Louvain et de vingt autres localités, aussi inno-
cents cle faits de guerre ou de cruautés que
vous et nous, furent emmenés prisonniers,
traversèrent les gares d.’Aix-la-Chapelle et de
Cologne, et furent, durant de mortelles heures,
clonnés en spectacle à la curiosité malsaine de
la métropole rhénane, ils eurent la douleur de ’
constater que leurs frères catholiques vonnis-
S
2
l ë
x