HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 55

JPEG (Deze pagina), 510.44 KB

TIFF (Deze pagina), 4.05 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

.... 53 -
« ces nouvelles vingt­quatre heures, Potage
« encourt la peine de mort si le remplacement
« n’estpas fait. Comme otages sont places en
« première ligne les prétres et les Z2ourgmes­
« tres et les autres membre.; de Z’aciministra~
« iiOl7,. >>
' ä
ig 3° Sous le Gouvernement du Baron von Bissing,
les violations de l’article 52 furent fiagrantes.
Les faits qui se sont passes dans les ateliers du
chernin de fer à Luttre et à Malines, ainsi que
dans plusieurs communes de la Flandre Occi­
dentale, sont révoltants. Qu’on en juge:
A l’arsenal de Luttre, l’autorité allemande
{ fait afficher, le 23 mars 1915, un avis exigeant
_ T la reprise du travail. Le 21 avril, elle réclame
á 200 ouvriers. Le 27 avril, des soldats vont requi-
sitionner les ouvriers à leur domicile et les
l conduisent à l’arsenal. En cas d’absence des
ouvriers, un membre de la famille est arrêté.
Cependant les ouvriers maintiennent leur
refus de travailler, « parce qu’ils ne veulent pas
coopérer à des faits de guerre contre leur pa- i
IlI‘16 ».
Le 3o avril, les ouvriers réquisitionnés ne
sont plus reláchés, mais enfermés dans des
voitures de chemin de fer.
Le 4 mai, 24 ouvriers détenus à la prison de
Nivelles sont jugés, à Mons, par un conseil de
guerre, « sous Vinculpation d’avoir fait partie
d’une société secrète ayant pour but de con-