HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 54

JPEG (Deze pagina), 572.01 KB

TIFF (Deze pagina), 4.05 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

` il s 4 ~
g l ï
­­ 52 -
2 E
l l « travail destiné aux autorités allemandes, V
<< des personnes disposées à fournir ce travail
<< ou des entrepreneurs charges par les au-
« torités allemandes de Vexécution de ce tra-
;§{ « vail. >>
Quant au regime des omges, il sévissait dans I
toute sa rigueur. U
Un spécimen monstrueux d’arbitraire et de ä
cruauté est la proclamation placardée dans les
communes de Beyne­Heusay, Grivegnée, Bois-
de­Breux, par le major commandant Dieck­
mann, le S septembre 1914. En voici un ex-
trait :
[55 1, , ._'
« A partir du 7 septembre, je permettrai
ig « aux personnes des communes susdites de _ e
« rentrer dans leurs habitations. Pour avoir la
« certitude qu’1l ne sera pas abuse de cette per-
« mission, les bourgmestres de Beyne-Heusay
« et de Grivegnée devront dresser immédia-
« tement des listes de personnalités qui se-
« rent retenues comme otages au fort de Flé­
a I‘OI1.
« Il y vrz de Za vie de ces otages à ce que Za
« pojnrlatzon des cornmunes précitées se tienne
« pazszble en zoute czrconsmnee. t
« Je désignerai les personnalités qui, de midi
<< d’un jour à midi de l’autre jour., ont à sé-
« journer comme otages. Si le remplacement
« n’a pas eu lieu en temps utile, l’otage reste
G de I10uVBau ViI1gt­quat1‘e heures au fort, Après
' ­
lle;
WF "
lëlïäl