HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 37

JPEG (Deze pagina), 478.06 KB

TIFF (Deze pagina), 4.08 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

/ ` ' 4""`;'?;/"ï”;"{T Y ' E
ä

­­ 35 ­­
Les témoins appelés à rendre témoignage en
présence d’une coinniission unilatérale auront,
. en general, peur de dire toute la vérité. Celle·ci
E ne sera pleinement connue et ne se fera. unive1·­
" sellement aocepter qu’a la condition qu’uno
commission mixte soit forxnée pourla recuoillir
et pour en garantir Vimpartialité et Pexactitude.
’ Aussi ne puis­_je que renouveler, pour la troi-
sième fois (1), ma proposition de confier une
commission mixte, composée en partie de
magistrats allemands et en partie de magis-
trats belges, le soin de faire la pleine lumière
i sur les faits au sujet desquels le Gouverneinent
( général a Pheureuse inspiration d’instituer une
f enquête. Afin de donner aux résultats de l’e11
j quête toute l’autorité désirabïe, il importerait
( que le tribunal füt présidé par un délégué Llillll
E Etat neutre.
§ Fait à Malines, le IO février 1915.
1 (Signé :) D.-J. Card.Mm1c1r;1=,
Arc/zevêque de Malines.
1 (Signé :) Von FL1«:M1v11NG,
Hitmeister und Acljuclcmt
des Kreischefs in Mecheln.
Cette demande resta sans réponse.
; 3° A Poccasion de la publication d’une lettre
; confidentielle du Ministre de la Guerre de
' (1) La proposition avait été formulée une première fois,
' par écrit, le 24 janvier, et reprise de vive voix, le 8 février,
par Mgr VAN Romr, vicaire géuéral, qui avait été mandé
à la Kommandantur de Maliues.