HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 27

JPEG (Deze pagina), 534.76 KB

TIFF (Deze pagina), 4.00 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

l
l
l
Y - 23 _.
l
députe du centre Erzberger semble s’etre donné ,
le role de la fomenter. Jusqu’en Belgique, dans
la cathedrale d’Anvers, ie seizième dimanche C
après la Pentecote, un de vos prétres, Heinrich
Mohr, osait dire, du haut de la chaire de vérite, _
aux soldats catholiques de votre armée: « Des
documents ofticiels nous ont appris comment i
les Belges ont pendu à des arhres des soldats
allemands, les ont arrosés de liquides bouil-
lants, les ont brüles vifs (1). »
Il n’y a qn’un moyen de faire cesser ces
scandales, c’est la mise au jour de la vérité
pléniere, et la condamnation publique, par
l’autorité religieuse, des vrais coupables.
Il y a pour les gens honnêtes, croyants ou
incroyants, un autre sujel; de scandale : c’est la
manie de mettre au premier plan la supputa-
tion des avantages et des desavantages q¤­;’au­
raient les intérets catholiqucs au succès, soit
de la Triple Alliance, soit de la Quadruple En-
tente. Le professeur Schrörs, de l’Univcrsité
de Bonn (2), a, le premier, à notre connais­
sance, voué ses loisirs à ces calculs agaçants.
Les résultats religieux de la guerre sont le
(1) « Man hat in den amtlichen Berichten entsetzliche
Dinge gelesenn. VVie die Belgier deutsche soldaten an den
Baürnen aufhängten, mit heizem Teer verbruhten und leben­
dig anzündeten » Feldpredigt auf den Iöa sonntag nach
Pfingstc-rn von Heinrich Mohr. Le sermon a été pnblié dans
le périodiqne : Die Stimme der Heimat, n° 34; Freiburg in
Br., IQI5, Herder. '
(2) Der Krieg und der Kaflioiizismus, von Dr Heinrich
Schrörs, prof`. der Katholischen Theologie an der Univer-
sität in Bonn, .
l
_ ` l
i
l i E