HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 23

JPEG (Deze pagina), 533.66 KB

TIFF (Deze pagina), 4.05 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

2
_ 1
-­­ Qi - ‘
<< encore, avec le plus audacieux cynisme, de l
« se justifier en imputant à sa victime des fau- t
« tes qu'elle n`a jamais commises », nos gas _
du peuple n’étouffent que par la violence des
paroles de malécliction. Hier encore, un cam-
pagnard de la banlieue de Malines apprend que .
son fils a succombé au champ de bataille. Un
prètre le console. Et le brave, de réponclre:
« Oh 1 celui-ci, je le donne à la patrie. Mais, mon
aïné, ils 111Gl,OI1Y pris, les m..., et l’ont làche-
ment couché dans un fossé 1 »
Comment voulez~vous que nous obtenions
de ces malheureux, qui ont connu toutes les
tortures, une parole sincère de résignation et
de pardon, aussi longtemps que ceux qui les
ont fait soufïrir leur refusent un aveu, une
parole de repentir, une promesse de répara-
tion ?
L’Allemagne ne nous rendra plus le sang
qu’elle a fait couler, les vie.s innocentes que ses
armées ont fauchées; mais il est en son pou-
voir de restituer au peuple belge son honneur,
qu’elle a violé ou laissé violer.
Cette restitution, nous vous la demandons à
vous qui êtes, au premier chef`, les represen-
tants de la morale chrétienne dans l’Eglise
d’Allemagne.
Il y a quelque chose de plus profondément
triste que les divisions politiques et les désas-
tres matériels: ce sont ces haines que l’injustice,
réelle ou présumée, accumule en tant de coeurs
‘ faits pour s’aimer. Pasteurs de nos peuples, ,
n’est­ce as à nous qu’incombe la mission de
faciliter lia décharge de ces sentiments mauvais
ë
2
S
- F