HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 20

JPEG (Deze pagina), 580.19 KB

TIFF (Deze pagina), 4.04 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

.T
s
l
i l
a -­ 18 ­­­­
Il n`y a, pour vous comme pour nous, qu’une
ë issue: la vérification du fait par une commis-
' » sion dont 1*iia,m~i1ai1»té soit et apparaisse àtous
; indiscutable. ‘
ï d Nous comprenons sans peiue votre disposition
i ’àme.
_ · Nous respectons, nous aussi, veuillez le
is croire, l’esprit de discipline, de travail, de foi,
dont nous avions si souvent touclié les preuves
et recueilli les ténioignages chez vos compa-
l,« triotes. Très nonibreux sont les Belgcs, qui
lil avouent {1lljOLl1`Ll,l1llll7äB.1@I‘U1Il1€ de leur decep-
tion. Mais ils ont vécu les événeinerits sinis-
tres d’aoüt et de septemlare. La vérite a trion=.~
phé de leurs plus intiines résistances. Le fail
llgll rfest plus niable .· Za Belgique ez été martyrisée.
Lorsque des étrangers des pays neutres
- Americains, Hollandais, Suisses, Espagnols
-­ nous interrogent sur la façon dont la guerre
alleinande fut inenée, et que nous leur relatons
gil certaines scènes, dont nous avons du, malgré
ll ­ nous, COHSll&1i€1‘l,l10I`1‘GLl1‘, nous en atténuons i
Pimpression, tant nous sentons que la vérité
toute nue sort des linutes de la vraxseinblance.
lg, Toutefois, lorsqus, mis en présence de la
ff? réalité totale, vous aurez pu analyser les causes,
les unes lointaines, les autres inimediates, de
ce qu’un de vos generaux, en face des ruines
gi, du petit village de Schaffen-lez­Diest et du mar-
ia tyre du pasteur de la paroisse, appelait « une
erreur tragique » ; lorsqtfon vous entreticiidra
des iufluences que subirent vos soldats au mo-
tif ment de leur entrée en Belgique et dans l’eni- _
li? vreinent de leurs premiers succes, l’invraisem­
ll
ll:
E,