HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 19

JPEG (Deze pagina), 543.14 KB

TIFF (Deze pagina), 4.04 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

' E
` 1
l
-­ 17 ­- l
Or, le Gouvernement belge aflirme « que,
avant la déclaration de guerre, aucune troupe i
française, si minime fut­elle, n’avait pénetré en 4
Belgique ». Et il ajoute : « Il n’est pas de L
témoignage honnête qui puisse se dresser
contre cette afiirmation. » ·
Le Gouvernement de notre Roi accuse donc l
` d'erreur Paflirmation des catholiques alleniands.
Il y a là une question de primordiale impor-
tance, à la fois politique et niorale, sur laquelle
nous devrions éclairer la conscience publique
Que si, cependant, vous decliniez l’examen
de cette question générale, nous vous deman-
derions de vouloir tout au moins controler les
V témoignages sur lesquels se sont appuyés les
catholiques allemands pour la trancher contre
nous. La déposition de ce Gustave Locliard
orte sur des faits aisés à controler. Les catl1o­
Eques allemands tiendront à se laver du re-
proche d’erreur et se feront un devoir de cou-
science de se rétracter, s’ils se sont laissé
tromper à notre détriment.
Nous ne l’ignorons pas, vous répugnez à
croire que des régiments dont vous connaissez,
dites­v0us, la discipline, l’honnéteté, la foi
` religieuse, aient pu se livrer aux actes inhu-
mains que nous leur reprochons. Vous voulez
vous persuuder que cela n’est pas, puree que
celu ne peut pas être.
Et, contraints par Yévidence, nous vous ré-
pondorzs que celupeut être, atterzclu que cela est. ·
Devant le fait, il n’y a pas de présornption
qui tienne.
2 .
S
2
à
V)