HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 18

JPEG (Deze pagina), 619.94 KB

TIFF (Deze pagina), 4.04 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

­ 16 ­­ ·
du Luxembourg et de la Belgique était en 0012-
; zrczciiczion avec les prescriptions du cZ1‘0z'Zf des
gens; il reeonnut que, « en passant eutre aux
V «]protestat1ons Justifiées des Gouvernernents
, « uxembourgeois et belge, 11 commettait une
, « injusztice qu’il promettait de réparer »; et le
Souverain Pontiïe, faisant intentionnellement ·
,,§ allusion à la Belgique, ainsi qu’il daigna le
. faire écrire à Monsieur le Ministre Van den
Heuvel par Son Eminenoe le Ca1·d1nalGasparr1,
lïè,|è Secrétaire d’Etat, prononça dans son Allo-
1,; cution consistoriale du zzjanvier 1915 ce juge-_
ment irréformable : « 11 appartient au Pontife
« Romain, que Dieu a etalbli interprète souve-
ltgl « rain et vengeur de la 101 éternelle, de p1·ocla­ '
wg « 1ner, avant tout, que jzul ne peut, pour quelque
« raison que ce somt, vzoler luluszfice. » ·
,g`§j1 Depuis lors, toutefois, politicieus et casuistes
essayèrent d’esquive1· ou d’énerver ces paroles
decisives. Dans leur reponse aux eatheliques
gi; français, les catholiques allemands se livrent
aux mémes subtilités mesquines et voudraient
les corroborer par un fait. lls ont à leur dispo-
j,Q§ sition deux témoignages, l’un, d’un anonyme,
qui a vu, dit-il, le 26 juillet, des officiers
Q, :1 français en conversation, au boulevard Anspach ·
à Bruxelles, avec des officiers belges;1’autre,
lit d’un certain Gustave Lochard, de Rimogne,
lequel dépose que « deux régiments de dragons
fi français, le 28** et le 3·0", et une batterie ont
franchi la frontière belge, le soir du 31 juil-
let 1914 et sont demeurés exclusivement sur le
il? territoire de 1a Belgique pendant toute la
semaine suivante ».
lt
ïï, u
*1