HomeLettre de l'épiscopat belge aux cardinaux et aux évêques d'Allemagne, de Bavière et d'Autriche (24 novembre 1915)Pagina 15

JPEG (Deze pagina), 535.02 KB

TIFF (Deze pagina), 4.01 MB

PDF (Volledig document), 32.74 MB

x
‘ 4
- 4,3 ...
de nos deux nations réunies; notre commun t
controle authentiquera les témoignages et 4
garantira la fidélité des procès­verbaux. L’en­ l
quête, ainsi menée, fera foi.
Nous dernandons cette enquête, Eminences i
et vénérés Collègues, avant tout, pour venger ~
Z’/zonneur du peuple belge. Des calomnies, par-
ties de votre peuple et de ses plus hauts repre-
sentants, l’ont violé. Et vous connaissez,
comme nous, l’adage de la theologie morale,
humaine, chrétienne, catholique : Sans res-
titution, pas de pardon : Non remittiturpec-
catum, nisi restituatur ablatum.
Votre peuple, par l’organe de son pouvoir
~ politique et de ses plus hautes autorités morales,
a accusé nos concitoyens de s’étre livrés sur
des blessés allemands aux' atrocités et aux
horreurs, dont le Livre blanc et le manifeste
des catholiques relevaient ci-dessus le détail :
nous opposons à toutes ces accusations un
démenti formel, et nous demandons à faire la
preuve du bien-fonclé de notre démenti.
En revanche, pour justifier les atrocités
commises en Belgique par l’armée allemande,
le Pouvoir politique, par l’en-tête même du
Livre blanc, « Die Völkerrec/ztsu·idz·ige Führung
des Belgisc/zen Vol/tskriegs » (la violation du
droit des gens par les procédés de guerre du
_ peuple belge) ; les cent catholiques signataires
de l’ouvrage « La Guerre allemande et le ,
Catholicisme : Réponse allemande aux altaques
françaises » affirment que l’armée allemande
s’est trouvée, en Belgique, en cas de légitime ‘
l
ë
ë
i