HomeTwee achterlijke arbeidssystemen voor inboorlingen in Nederlandsch Oost-IndiëPagina 66

JPEG (Deze pagina), 892.37 KB

TIFF (Deze pagina), 7.32 MB

PDF (Volledig document), 56.19 MB

60 TVVEE ACHTERLIJKE ARBEIDSSYSTEMEN
in actie zullen komen, daarvoor staat de internationale arbei~
dersorganisatie van het Internationaal Verbond van Vakver­
eenigingen ons borg. En dat de oplossing van dit poenale sanctie .
vraagstuk in de koloniën zeer urgent geacht wordt, blijkt uit j
wat in par. 174 (Travail indigène et colonial) van het Rapport I ,
van den directeur van het B. I. T. staat geschreven (p. 230): q
,,Dans le Rapport que nous avons soumis l'année dernière _
à la Conférence, nous avions adopté pour la présente partie un ‘
plan qui envisageait successivement deux séries de questions: ,
en premier lieu .... en second lieu les problèmes plus généraux 1
posés par les conditions primitives de travail qui règnent dans ïi
les territoires coloniaux. Les problèmes de cette dernière caté­
gorie qui concernent notamment la suppression de l’esclavage,
le passage d’une organisation et d’une mentalité servile au A
travail salarié et à la production indépendante, le travail forcé j
et le travail par contract, les questions d’hygiène, les sanctions
pénales etc. ­­­ problèmes déjà résolus par les nations occiden-
tales - sont en réalité ceux dont la solution est la plus urgente 1 .
pour les territoires que nous envisageons ici".
Dat de Nederlandsch Indische arbeidswetgeving zelfs een .
internationaal onderzoek te wachten staat, blijkt uit de woor-
den die Albert Thomas in zijn laatste, op 31 Maart 1928 afge- A
sloten, directeursrapport schreef: (in par. 177, op p. 252):
,,Les parties de l’enquête relatives au Siam et à la Mal.aisie
britannique ont été terminées et communiquées aux gouver-
nements respectifs pour les corrections et mises au point néces­ I
saire. Pour la Perse, les lndes orientales néerlandaises et cer- ‘
tains autres Etats indépendants, ou semi-indépendants et les
colonies et territoires sous mandat, tel que l’Irak et la Palestine,
des études sont en cours de préparation".
Het is dus zeker dat het belanghebbenden niet zal gelukken
tot een formuleering te komen, waarmee de poenale sanctie
aan een spoedige behandeling door het Int. Arbeidsbureau en
den Volkenbond kan ontkomen.
In de couranten van 28 November 1928 stond dan ook de +
telegrafische mededeeling, dat de Engelschman Grimshaw, een
van de ambtenaren van het Arbeidsbureau (die speciaal belast
is met de koloniale aangelegenheden, en als zoodanig ook als
3
Q